• L'article de mon intervention au colloque sur les EIP vient d'être publié. C'est un recueil très riche que je vous recommande, surtout qu'une partie des bénéfices des ventes revient à l'association potentialdys. Voici le lien pour le commander :

    http://www.pointsdesuspension.com/products-page-2/hors-collection/les-actes-de-colloque/

    Et un visuel :

    Actes de colloque sur les EIP

    Actes de colloque sur les EIPActes de colloque sur les EIP


    votre commentaire
  • Nos petits EIP ont souvent des difficultés à comprendre les consignes. Il est nécessaire de les adapter, de leur donner du sens et de la logique.

    J'ai abordé ce point à la présentation que j'ai faite à un colloque et qui vient d'être publié. https://potentialdys.com/evenements-a-venir/  PS: le lien n'est plus actif car l'article a été publié.

    Je prépare un chapitre sur ce sujet dans un prochain ouvrage. J'essaierai d'alimenter cet article au fur et à mesure de mes observations.

    1) Un petit exemple concret de cette semaine:

    "Complète par on ou ont : Maintenant, les ordinateurs .............. beaucoup plus de mémoire"

    Ma fille a très bien compris la règle de remplacer par "avaient" mais reste bloquée car il y a le mot "maintenant", c'est donc illogique pour elle de dire "maintenant, les ordinateurs avaient beaucoup plus de mémoire."

    Notre EIP va alors rester bloqué alors qu'il maîtrise parfaitement la règle faute de sens logique. Bien sûr, il est fastidieux de vérifier les phrases une par une avant de donner un exercice à ses élèves, le principal est de ne pas les sanctionner dans ce cas car leur erreur ne provient pas d'une méconnaissance de la règle orthographique.

    2) Dans un exercice de mesure de périmètre, la consigne est la suivante: "calcule le périmètre de ces figures. Attention: les mesures indiquées ne sont pas réelles." Suivent quelques tracés de polygones dont chaque côté est légendé par sa mesure de longueur.

    Que se passe t'il alors qui bloque notre EIP ? Les mesures ne sont pas réelles ! L'élève a compris qu'elles étaient fausses pour certaines et qu'avant de pouvoir calculer le périmètre, il devait s'assurer que ces mesures étaient les bonnes. Oui, mais comment ?

    Pour lui, pas réel = faux. Il aurait donc fallu écrire: "sers-toi des mesures indiquées". Le mot "attention" a aussi créé une inquiétude, car il signifiait qu'il y avait un calcul ou démarche à faire en amont du calcul de périmètre.

    N'oublions pas que nos EIP cherchent la difficulté là où elle n'est pas. Pour eux, cela ne peut pas être aussi simple, surtout s'il est spécifié "attention".

    3) Nouvelle expérience de blocage pour un EIP: dans une évaluation avec des problèmes sur les périmètres et les aires, il est demandé à la fin d'une résolution "ta réponse te parait-elle vraisemblable ?"

    Alors là, blocage: pourquoi me demande t'on ça ? Si j'ai écrit cette réponse, c'est forcément qu'elle me semble juste, sinon je ne l'aurai pas mis. Mais alors que répondre ? Et 10 minutes perdues à réfléchir au sens de cette question.... Et une attention qui a dévié du sujet initial, donc qu'il faut remobiliser ! Et ça, ça redemande encore du temps et un effort pour notre EIP.

    4) Exercice de conjugaison sur l'imparfait: le public "applaudir". Notre EIP écrit le public applaudissaient. Pourquoi -ent ? Tout simplement parce qu'il y a beaucoup de personnes dans le public ! C'est un piège à travailler en amont de l'évaluation et à bien prendre en compte avant de noter la réponse comme fausse, parce qu'il y a tout de même une sacrée logique là-dedans ! La question des sujets dangereux est un point important à aborder avec nos EIP. Pour cela, j'aime utiliser le livre d'Anne-Marie Gaignard "Hugo et les sujets dangereux". Je le fais en lecture offerte et les enfants font ensemble les petits exercices de fin de chapitre. Mes 4 EIP de CM1 adorent et attendent toujours la suite avec impatience !

    Hugo au royaume des sujets dangereux (Tome 3)  


    votre commentaire
  • Un article pour recenser les erreurs commises par des enseignants lorsqu'un enfant EIP (ou ses parents) transmettent leur vécu. Cet article pourra être complété régulièrement, mais je ne préfèrerai pas, car c'est malheureusement du vécu pour mes proches ou moi-même !

    1) Lorsqu'un EIP dit qu'il en a assez de refaire la même chose que l'an passé ou même encore avant, ne lui dites surtout pas "mais tu n'as pas tout bon, tu fais encore des erreurs !".

    Premièrement, rares sont les personnes qui ne font jamais aucune erreur, même adulte, même enseignant..... Deuxièmement, moins il est motivé, plus il fera d'erreur d'inattention. N'oubliez pas que la motivation est pour lui indispensable pour être concentré et investi ! Peut-être a t'il en effet besoin de réviser pour consolider ses connaissances, mais dans ce cas, variez la forme et insérez cette révision à de nouvelles connaissances. Exemple typique des mots invariables (j'ai entendu deux fois cette remarque à ce sujet cette semaine !aww) : pour mes CM1, j'utilise les préparations de dictées du tiroir de Céline. Elles introduises des nouvelles notions et font réviser en même temps. Mes EIP y adhèrent très bien. Voici le lien :

    http://lestiroirsdeceline.eklablog.com/dictees-preparees-c23715927

    2) Si un EIP vous dit qu'il en assez de revoir toujours la même notion, ne lui dites pas "tant mieux si tu la connais, tu n'auras rien à faire !"

    Il ne veut pas avoir rien à faire, mais autre chose  de nouveau et différent !

    3) Ne dites pas à un EIP à son départ en vacances, "repose toi et surtout ne fais rien et amuse toi !"

    Je l'ai déjà dit au 2, il ne veut pas ne rien avoir à faire, plus précisément, il ne peut pas ! Il a besoin d'être "nourri" intellectuellement, de découvrir et apprendre pour se sentir bien. Il se met souvent la pression seul, surtout n'accusez pas les parents, ils n'y sont pour rien et ne font que répondre à la demande de leur enfant.

    Si vous voulez qu'un enfant EIP (mais c'est aussi valable pour les adultes) s'endorme bien le soir sans ruminer ses pensées, il doit avoir eu suffisamment de découvertes ou apprentissages la journée. Et aussi pas trop de soucis et d'ennuis, mais ça c'est un autre sujet !


    votre commentaire
  • Pour suivre l'actualité du blog, vous pouvez me retrouver sur la page Facebook "zebrailes". N'hésitez pas à partager !


    votre commentaire
  • A la rentrée 2010, j'avais reçu dans ma classe l'équipe de C'est ma vie pour un reportage sur Camille, 7 ans, surdouée.

    Camille était une enfant très sensible, faisant d'énormes colères et ne supportant pas la frustration. Elle avait énormément progressé cette année-là, avec une écoute et une attention bienveillante.

    Elle entre aujourd'hui en seconde et gère mieux ses émotions. Encore une rencontre très riche et un lien fort comme nous avons la chance de vivre dans notre métier d'enseignant !

    https://www.youtube.com/watch?v=2989nptMcjQ


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique